Résistances intellectuelles : Les combats de la pensée critique

Résistances intellectuelles : Les combats de la pensée critique

Nicolas Truong

Language: French

Pages: 245

ISBN: 2:00357457

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Trente et un penseurs, parmi lesquels Jacques Derrida, Françoise Héritier, Edgar Morin, Jean-Luc Nancy, Michel Onfray ou encore Jacques Rancière, pour comprendre les errements et les raisons d'espérer d'une planète convulsée. Dix-neuf entretiens et débats avec les intellectuels les plus engagés dans la réflexion sur le temps présent dressent un état des lieux des questions qui taraudent notre modernité. Issu du Théâtre des idées, cycle de rencontres intellectuelles du Festival d'Avignon (2004-2012), ces dialogues singuliers s'attachent à faire vivre l'esprit critique, cette faculté de juger, de soumettre la réalité sociale, artistique ou politique au tamis du jugement argumenté, qu'il soit sérieux ou ironique, virulent ou tempéré. Des très actuelles "résistances intellectuelles" qui esquissent ce que pourrait être un service public des idées, c'est-à-dire un accès direct, libre et partagé à l'intellectualité.

L'Œuvre de l'art, tome 1 : Immanence et trancendance

Visual Art and Education in an Era of Designer Capitalism: Deconstructing the Oral Eye

Veils, Nudity, and Tattoos: The New Feminine Aesthetics

Žižek : A Guide for the Perplexed

Art and Revolution

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

modes de structuration intermédiaire des diverses actions de surveillance par des organisations militantes non partisanes. On pourrait par exemple imaginer que se développent des agences citoyennes de notation pour apprécier les actions de certains organismes publics. […] C’est indéniablement sur ce terrain de l’expertise et de la veille citoyennes que se situe l’un des enjeux essentiels du progrès démocratique ». Mais d’autres solutions éclipsent quelque peu celles-ci. Ainsi en va-t-il de cette

fait toutefois toujours l’objet d’un litige fondamental qui se rejoue périodiquement. Nicolas Truong. – Sophie Wahnich, les révolutionnaires ont également porté leur attention sur la liberté de la presse et de l’opinion. Cette question revient dans l’actualité avec un certain nombre d’affaires récemment révélées par les médias. Que pensait Robespierre de cette question ? Sophie Wahnich. – Robespierre s’insurge des limites données à la liberté d’expression, notamment celles qui conduisent à

grâce à un théâtre formateur des citoyens – ne savent plus très bien aujourd’hui ce que signifient le mot peuple et l’effet politique du théâtre. Pour Barthes, le théâtre populaire exigeait trois choses : un répertoire de haut niveau culturel, une dramaturgie d’avant-garde et un public de masse. D’un côté, on retrouve l’idée d’un lien naturel entre le théâtre et le peuple. Mais dire qu’il faut des subventions pour que les gens découvrent les trésors de la haute culture, c’est supposer qu’ils en

Comme une bête (2012), parus aux éditions Gallimard. Elle a publié plusieurs ouvrages collectifs : Femmes et sport (codirigé avec Maylis de Kerangal, Hélium, 2009), Parce que ça nous plaît, l’invention de la jeunesse (avec François Bégaudeau, Larousse, 2010) et L’Inhabitable (avec Éric Lapierre, Éditions Alternatives, 2011). Ancienne élève de l’École normale supérieure et de l’École nationale d’administration, agrégée de philosophie et habilitée à diriger des recherches en sociologie, Dominique

éprouvé qui me libérait de toute revendication littéraire et m’exonérait de prétentions que je ne voulais pas endosser : celle d’être � écrivain » ou, pire, � dramaturge �. Je ne suis pas sûr d’avoir totalement réussi puisqu’il m’arrive de recevoir ce genre d’étiquette, en une illustration exemplaire des mécanismes sociaux de donation de la valeur tels qu’André Orléan les expose : la valeur – et la qualité d’« écrivain � est bien une valeur – est un effet de polarisation et de croyance collective

Download sample

Download