Le clip : Histoire et esthétique

Le clip : Histoire et esthétique

Laurent Jullier, Julien Péquignot

Language: French

Pages: 186

ISBN: 2:00366538

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Aujourd’hui un clip peut être partagé sur Facebook ou sur YouTube, passer sur MTV au fond d’un bar, ou bien sortir en DVD signé d’un réalisateur reconnu.

On peut aussi le retrouver dans le programme d’un festival de cinéma, dans un spectacle vivant mêlant sons et lumières, ou encore dans les salles d’un musée d’art contemporain. Au cœur d’enjeux financiers colossaux, le clip conserve pourtant cette aura de gratuité, aux deux sens du terme, qui a contribué à son succès et qui fait sa légèreté. Ainsi s’inspire-t-il de quantité de formes d’art et les influence-t-il en retour.

Quel autre objet réalise cet exploit d’occuper tout à tour tant de fonctions, d’usages et de statuts sociaux ? Des Beatles à Gangnam Style, de Thriller à Lady Gaga en passant par Michel Gondry et le Top 50, l’ouvrage propose les clés historiques, esthétiques et thématiques du phénomène clip.

Greek and Roman Aesthetics

Aesthetics as Phenomenology: The Appearance of Things (Studies in Continental Thought)

The Aesthetico-Political: The Question of Democracy in Merleau-Ponty, Arendt, and Rancière

Sor Juana: Or, The Traps of Faith

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

génération de � clipeurs réalisateurs � (comme Gondry) s’éloigne de cette conception au profit d’une dimension plus cinématographique du clip. Cargo de nuit – Clairs-obscurs, moiteur et vapeur, cuir, marcels, muscles saillants des machinistes, corps féminins morcelés et esthétisés, nudité en noir et blanc, écrans dans l’écran : l’esthétique Mondino des années 1980, et plus ou moins celle de l’époque. Tout en brouillant le paysage musical français tel qu’il apparaissait jusqu’alors, et en

Sednaoui, tandis que d’autres sont annoncés sur Jonas Åkerlund, Jean-Baptiste Mondino ou Roman Coppola. Outre les clips, ces éditions soignées comprennent aussi d’autres travaux des réalisateurs compilés : court-métrages, publicités, expérimentations, etc. Les succès critiques et publics de Michel Gondry dans le cinéma de long-métrage, qui plus est aux États-Unis, entraînent la réévaluation de son œuvre antérieure. Principalement à partir d’Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2004), mais on

réalisateurs de montrer ou non l’émission des sons : •  émission montrée. Le clip présente le chanteur ou la chanteuse (éventuellement accompagnée de ses musiciens) en playback ; •  émission cachée. Le clip est composé d’autres images ; •  solution médiane, le clip consistant en un montage alterné entre production musicale et images diverses. Si la synesthésie dépendait de la croyance au spectacle de la création sonore, tout le monde choisirait la première solution – or ce n’est pas le cas.

est le travelling hélicoïdal, désormais facile à exécuter pour un opérateur habile à la steadicam (Safe From Harm, en 1991). Et pourquoi se priver d’un panoramique axial à 360° tout en grimpant un escalier hélicoïdal qui monte vers le ciel ? Ce sera chose faite dès 1994 (Crash! Boom! Bang!). Il est aussi possible de combiner – vertige assuré – travelling avant à panoramiques axiaux enchaînés à 360° comme le propose Stéphane Sednaoui à la fin du Nouveau Western. De là à mettre bout à bout, à

décor, qu’il soit professionnel ou personnel (les pauses, les jeux, les fou rires), à grand renfort d’images tremblées et de zooms imprécis. C’est aussi le moyen pour le groupe de contrôler totalement son image en offrant des moments filmés � à la dérobée �. Parmi les modèles d’obtention d’images non trafiquées auxquels empruntent les clips soucieux de désamorcer le piège du � spectacle �, le dispositif du film scientifique est concurrencé par celui du film de famille. Beck l’a expérimenté.

Download sample

Download